Comment fonctionnent les indicateurs individuels ?

Les plannings d’AGATT permettent au service intérieur de planifier le travail des agents. En plus des indicateurs collectifs (totaux en bas de page), ce module comprend une batterie d’indicateurs individuels.

Ces indicateurs ont de nombreux usages possibles. Ils permettent notamment de vérifier :

  • que l’agent SPP/PATS arrive en fin d’année en étant au plus près de son volume annuel d’heures à effectuer,
  • que l’agent SPV ne dépasse pas le nombre limite de gardes/astreintes prévu par le règlement du SDIS,
  • que les gardes sont justement réparties entre les agents pendant certaines périodes sensibles : les dimanches, les jours fériés, etc.

MODES D’AFFICHAGE :

1. Infobulle des indicateurs individuels : située à droite du planning, il s’agit d’un tableau qui affiche, pour chaque agent du service, les indicateurs sélectionnés.

2. Infobulle agent : à gauche du planning mensuel, l’infobulle agent apparaît en survolant le nom d’un agent. Cette infobulle peut être paramétrée pour afficher ou non les coordonnées de l’agent et des indicateurs individuels.

Sur l’exemple ci-dessus, l’infobulle agent contient 3 indicateurs individuels.

Fonctionnalités-clés :

• De nouveaux indicateurs peuvent être ajoutés dans le progiciel par le chef de centre/chef de service.
Chaque centre de secours ou service crée donc les indicateurs qui lui sont utiles.

• Lors d’un changement dans le planning (ajout ou suppression d’une garde, par exemple), les indicateurs individuels sont mis à jour en temps réel.

• Les indicateurs individuels peuvent afficher des sommes d’occupations ou des sommes d’heures.
Exemples d’utilisation :

  • Nombre d’heures effectuées par l’agent depuis le début de l’année
  • Nombre de Gardes 24 prises le dimanche sur toute l’année

• L’administrateur peut créer des indicateurs et les verrouiller, afin de définir un paramétrage départemental uniforme.

Comment paramétrer un nouvel indicateur individuel ?

• Dans la barre de menus principale, survoler l’onglet "CONFIGURATION" puis cliquer sur "Indicateurs individuels".

• Créer un nouvel indicateur en remplissant tous les champs puis enregistrer.

  • Libellé : nom qui est donné à l’indicateur. Ce nom doit être le plus explicite possible. Il apparaît au survol de la colonne.
  • Libellé court : nom qui est affiché dans l’en-tête de colonne. 10 caractères maximum.
  • Indicateur départemental : permet à l’administrateur de créer des indicateurs protégés, non modifiables par les services.
  • Mode d’affichage :
    • "Indicateurs individuels" : l’indicateur apparaîtra à droite des plannings (mensuel et hebdomadaire).
    • "Agent" : l’indicateur apparaîtra en survolant le nom de l’agent, à gauche des plannings.
  • Afficher par défaut  : paramètre si l’indicateur est affiché constamment ou "à la demande" uniquement.
  • Unité d’affichage : détermine si le résultat affiché est calculé en additionnant les heures ou les occupations.
    • Décompte horaire - Temps de travail / exemple : "1607 heures"
    • Décompte horaire - Temps de présence / exemple : "2256 heures"
    • Somme des occupations / exemple : "85 gardes"
    • Somme du poids journalier des occupations / exemple : "7.5 RTT"
  • Mode de calcul : en mode "Cumul", l’indicateur procède par addition et nécessitera a minima un critère de type "Occupation". En mode "Solde" (cf. plus bas), l’indicateur procède par soustraction à partir d’un solde préalablement déterminé par agent, depuis la "Liste des agents" / pictogramme en forme de sablier "Définir un nombre d’heures à effectuer par cet agent".
  • Ordre d’apparition : en attribuant un numéro d’ordre à chaque indicateur, on les ordonne de gauche à droite (ou de haut en bas).
  • Indicateur actif : possibilité d’activer ou non l’indicateur dans les plannings. Permet de masquer un indicateur utilisé uniquement l’été, par exemple.
  • Utiliser les seuils : les seuils permettent de colorer le résultat du calcul.
  • Seuil minimal : en dessous du seuil minimum, le résultat de l’indicateur apparaît en orange.
  • Seuil maximal : au dessus du seuil maximum, le résultat apparaît en rouge.

JPEG

Une fois l’indicateur créé, des critères doivent y être ajoutés pour déterminer le mode de calcul.
Afin de définir un critère, cliquer sur "Ajouter un critère" puis sélectionner un type de critère et sa nature.

JPEG

Exemple : si l’on sélectionne "occupation " en type de critère, on doit définir quel est le type de l’occupation : garde 24h, 12h jour, 12h nuit, astreintes, stage, congé, etc.

JPEG

Définition d’un critère - étape 1 : choix du type de critère

JPEG

Définition d’un critère - étape 2 : choix du critère

Quels sont les types de critères disponibles ?

Compteur horaire :

  • Principe de fonctionnement : quelles sont toutes les occupations à prendre en compte ?
  • Remarque : permet de regrouper toues les occupations en une seule manipulation.
  • Valeurs disponibles :
    • Compteur annuel temps de travail SPP/PATS
    • Compteur annuel d’activité SPV
    • ... et tous les compteurs paramétrés par le SDIS

Entité :

  • Principe de fonctionnement : sur quel centre de secours ou service fait-on les calculs ?
  • Valeurs disponibles :
    • Affectation principale de l’agent
    • Toutes les affectations secondaires de l’agent
    • Centre de secours ou service en cours de consultation
    • Un autre centre de secours ou service dans le département (entité à préciser)

Jours  :

  • Principe de fonctionnement : veut-on distinguer les jours de semaine et de week— Valeurs disponibles :
    • Jours ouvrés
    • Samedi
    • Dimanche
    • Jours fériés

Jour parent :

  • Principe de fonctionnement : l’emploi du temps de la veille (ou du lendemain, ou du jour même) est-il important pour le calcul ?
  • Valeurs disponibles :
    • aujourd’hui
    • veille
    • lendemain

Occupation :

  • Principe de fonctionnement : sur quelles occupations veut-on faire le calcul ?
  • Valeurs disponibles :
    • Garde 24
    • Garde 12h jour
    • Garde 12h Nuit
    • Astreintes
    • Congés
    • Contraintes
    • Demandes de RTT
    • Disponibilités
    • Heures supplémentaires
    • Stages
    • etc. (toutes les occupations activées dans le département)

Occupation parente :

  • Principe de fonctionnement : la présence d’une autre occupation - sur la même journée - est-elle importante pour le calcul ?
  • Valeurs disponibles :
    • Garde 24
    • Garde 12h jour
    • Garde 12h Nuit
    • Astreintes
    • Congés
    • Contraintes
    • Demandes de RTT
    • Disponibilités
    • Heures supplémentaires
    • Stages
    • etc. (toutes les occupations activées dans le département)

Période :

  • Principe de fonctionnement : veut-on effectuer le calcul sur le mois en cours ou sur l’année ?
  • Valeurs disponibles :
    • Mois en cours de consultation
    • Année en cours de consultation
    • Du 1er janvier au 31 du mois en cours de consultation

Statut administratif :

  • Principe de fonctionnement : pour les agents en double-statut, veut-on séparer le temps SPP et le temps SPV ?
  • Valeurs disponibles :
    • SPP
    • SPV
    • PATS
    • EAV

Statut de l’occupation :

  • Principe de fonctionnement : veut-on prendre en compte les demandes émises par les agents, ou uniquement les occupations validées ?
  • Valeurs disponibles :
    • Demande
    • Validé
    • Refusé

Une fois les critères déterminés pour l’indicateur, celui-ci est créé immédiatement.
Il apparaît dans le tableau éditable des indicateurs, ainsi que dans le planning mensuel.

Indicateurs individuels en mode soustractif

Jusqu’à 2018, les indicateurs individuels réalisaient des sommes (ex : la somme du poids des occupations “RTT” de chaque agent sur l’année en cours). Ce mode de calcul existe toujours et s’appelle désormais “cumul”.

Il est complété par un nouveau mode “solde” permettant de réaliser des soustractions. Sa finalité est de comparer l’objectif de l’agent (ex : les 1128 h de présence sur un semestre) avec ce que ce dernier a réalisé, de sorte que la valeur de l’indicateur soit le nombre d’heures lui restant à faire. L’arrivée de ce nouveau mode s’accompagne d’un nouveau type de critère “exercice”, qui vient enrichir les possibilités offertes par le critère existant “période”.

Ce mode "solde" permet, entre autres, de reproduire le comportement de l’indicateur “Heures restantes” qui existait de façon non paramétrable dans les versions d’AGATT antérieures à la version “Cluny” (mars 2018).
Pretexx fournit d’ailleurs aux SDIS qui le souhaitent les outils nécessaires pour recréer cet indicateur massivement sur toutes les entités..

Exemple d’indicateur effectuant une soustraction entre l’objectif d’heures à effectuer et les heures réalisées par l’agent.

Y a-t-il des critères obligatoires lors de la création d’un indicateur ?

Pour fonctionner, un indicateur individuel doit obligatoirement comporter un critère de type "occupation" (par ex. "Garde 24") et un critère de type "période" (par ex. "année en cours de consultation").

Comment se souvenir du mode de calcul de l’indicateur ?

Dans la zone réservée aux indicateurs individuels, en survolant l’en-tête de colonne, une infobulle apparaît. Le nom complet de l’indicateur, ainsi que les critères de calcul, y sont rappelés.

Comment fonctionne l’indicateur "Nombre d’heures restantes" ?

Lors de l’installation du progiciel dans un centre de secours, l’infobulle des indicateurs individuels rappelle qu’aucun indicateur n’est paramétré.

Sur cet exemple, aucun indicateur n’est paramétré dans ce service.

Une fois le premier indicateur créé, il provoque également l’apparition d’un indicateur appelé "Nombre d’heures restantes".
Celui-ci fonctionne selon le calcul suivant :

Nombre d’heures à effectuer par l’agent dans l’année - (moins) Total de toutes les heures programmées dans l’année

Cet indicateur est pertinent pour les agents SPP et PATS.
Le nombre d’heures à effectuer est un paramètre à définir en début d’année, pour chaque agent professionnel. Lire à ce sujet l’article "Comment gérer le temps de travail que chaque agent doit effectuer dans l’année ?".